Être un vrai leader

- Bruno Martin, conseiller en prévention

Sur les chantiers, il y a certains conseillers qui se disent “leader” de la santé sécurité.

On en rencontre plusieurs styles : les spécialistes, les généraux de la chaise de bureau, ceux qui veulent seulement monter les échelons de la profession, les nominés par eux- même, les illuminés qui croient savoir et qui ont la vérité infuse, etc. Il y a sans aucun doute de ces conseillers qui possèdent toutes les qualités pour être des leaders sur le terrain, mais laissez-moi vous apporter ma vision des choses.

Les ingrédients principaux pour être un bon leader sont d’être authentique et de rester vous-même avec un brin d’humilité. L’authenticité peut être définie comme étant vrai et unique et non pas copié et faux.  Êtes-vous digne de confiance? Supportez-vous vos travailleurs? Pensez-vous plus à votre carrière ou encore au bien-être de vos travailleurs? Car je peux comprendre que la situation économique actuelle peut engendrer la peur de perdre son emploi, toutefois…

Le temps est venu d’être cette personne sur qui les travailleurs peuvent s’appuyer en sachant qu’il n’y a aucun motif personnel sous-jacent. Être un vrai leader, c’est de voir au-delà de l’horizon et des frontières pour le mieux-être des travailleurs et de votre organisation. Quand vous êtes authentique, vous êtes différent et vos différences attirent les gens autour de vous. En étant authentique, vous pouvez avoir une influence positive sur votre équipe et les organisations qui gravitent autour de vous. Quand vous êtes vrai et réaliste, vous notez une nette amélioration de l’attitude sécuritaire de votre équipe et de la réception qu’il ont de vos conseils de sécurité. La plupart sont lasses d’entendre les mêmes discours dans les pauses, ils vous écoutent par respect, mais ça entre par une oreille et ça en ressort aussitôt par l’autre. Il est temps de parler à vos troupes comme si c’était vos frères, vos voisins, vos amis. Est-ce que cela veut dire que vous allez tous devenir des amis inséparables? Non, mais ça va changer la relation de boss, d’agent, d’Être suprême en une relation de collaborateur qui agit pour le bien de toute l’équipe.

Être un leader, ce n’est pas un titre, c’est une attitude.

Vous possédez une éthique? Vous êtes loyal et constant? Vous êtes un visionnaire, à l’écoute des autres? Continuez en donnant l’exemple et en étant protecteur et soucieux du bien-être des autres, en étant honnête et en ayant de la compassion (pour ne nommer que ceux-là).

Vous devez êtes apte à prendre des décisions difficiles sans support lorsqu’il s’agit du bien de l’équipe ou de la santé d’un travailleur. Comprenez que vous pouvez faire des erreurs et apprenez de celles-ci. Si personne ne faisait d’erreur, il n’y aurait pas d’efface sur les crayons…

Lorsqu’un travailleur vous apporte un problème professionnel ou personnel, prenez le temps de l’écouter même si ça vous retarde dans votre planification. N’écoutez pas pour répondre, mais bien pour comprendre. Lorsque vous passez un message, analysez vos travailleurs pour déceler leur frayeur ou leur incompréhension. Peut être avez-vous mal communiqué? N’oubliez pas qu’il y a plus d’une manière de peler un lapin!

Chaque chantier est unique, de part la composition de ces travailleurs et son environnement ; à vous de modifier les ingrédients pour donner la saveur désirée à votre chantier.

retour vers les articles de blogue