Le stress ; bon ou mauvais?

- Bruno Martin, conseiller en prévention

Il y a une différence entre stress et pression. On a de la pression sur une base quotidienne, nous en avons besoin pour performer à notre meilleur et nous motiver.

C’est lorsqu’on reçoit trop de pression, sans avoir la chance de récupérer, que le stress débute. Le stress peut se définir comme étant une réaction négative à une accumulation excessive de pression ou de demandes subies par une personne. Le stress est la principale cause d’absentéisme au travail.

De temps à autre, on peut ressentir du stress lorsqu’on se sent dépassé par la pression, ce qui n’est pas mal en soi s’il est bien géré et qu’on prend du recul. Toutefois, le stress peut nous affecter de différentes manières et à différents moments, ce qui est souvent le résultat d’une combinaison et d’une accumulation de facteurs professionnels et personnels. Plusieurs travailleurs ne veulent pas discuter de stress avec leur superviseur par crainte d’être étiqueté ou perçu comme étant faible. Le stress n’est pas un signe de faiblesse, mais peut survenir à n’importe quel moment et à n’importe qui. Mais si on attend trop longtemps avant de réagir, que l’on se sent ensevelit et que la seule lumière qu’on voit au bout du tunnel, c’est le train qui s’en vient, c’est le temps d’arrêter avant que le disjoncteur ne saute. Car ce sont des signes avant-coureurs que la dépression vous guette.

Les trucs et astuces pour éviter le stress sont aussi nombreux que les cheveux que vous avez sur la tête. Chacun a sa propre idée sur le sujet. Je vous en suggère quelques-unes qui, à mon humble avis, sont pertinentes. Comme tout bon conseiller SSE, il faut régler le problème à la source. Discuter avec vos superviseurs; peut-être que vous n’êtes pas seul; peut-être qu’une autre méthode de travail serait moins stressante; peut être que vous n’êtes pas fait ou à l’aise avec cette tâche; peut-être qu’une autre tâche peut vous être assignée. Le repos est la meilleure solution, car lorsque vous êtes épuisé, le stress ne sera pas évacué complètement et s’accumulera jusqu’au point de non-retour. Vous ne pouvez pas faire votre quart de travail, fêter avec vos amis tout les soirs et dormir seulement quelques heures sans en subir des conséquences à long terme. N’essayez pas de bâtir une usine en dormant, vider votre cerveau de tous soucis et vous obtiendrez un sommeil réparateur. Bien se nourrir est aussi essentiel, car avec tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre machine, votre corps pourra plus facilement évacuer le stress en trop. Ne gardez pas vos soucis pour vous-même, confiez-vous à un ami, un confrère de travail, une personne d’expérience ou même à un étranger. N’oubliez pas que vous passez plus de temps sur le chantier que dans vos familles, il y a assurément quelqu’un qui est prêt à vous écouter et qui le fera avec plaisir.

Soyez à l’écoute de votre corps, il vous le fera sentir lorsque le verre sera plein.

retour vers les articles de blogue